L’hygiène bucco-dentaire

La bonne astuce du jour !

La société de dentisterie européenne (EVDS) met gratuitement à votre disposition un site web qui vous permet d’évaluer facilement la santé bucco-dentaire de votre animal de compagnie.

L’attribution d’un score en fin de questionnaire indique  si l’hygiène dentaire de votre animal est satisfaisante ou, au contraire, si une visite chez votre vétérinaire est recommandée.

N’hésitez à faire ce questionnaire 🙂
http://pds.evds.org/

L’identification de votre animal

Selon la loi du 6 juillet 1999, les chiens de plus de 4 mois, mais aussi tout animal cédé ou vendu, ou qui voyage à l’étranger, doit être identifié. En cas de disparition de votre animal, l’identification est le plus sûr moyen de le retrouver.

L’identification du chien consiste à attribuer à l’animal un numéro unique, sous forme d’une puce électronique ou (auparavant) d’un tatouage. Ce numéro unique fait référence à un fichier sur lequel sont portés son nom, sa description, ainsi que vos coordonnées, qu’il faut bien entendu penser à mettre à jour en cas de changement d’adresse. Désormais, tout animal identifié après le 3 juillet 2011 devra impérativement l’être par puceélectronique, s’il est amené à passer une frontière quelle qu’elle soit au cours de sa vie. Les tatouages réalisés après le 3 juillet 2011 ne permettront plus aux animaux de voyager en dehors de France.

L’hygiène bucco-dentaire

British Shorthair cat, playing with toothbrush

Peu de propriétaires se soucient de l’hygiène bucco-dentaire de leur compagnon, sauf en cas d’haleine incommodante ou de dents abîmées et douloureuses.

Or, pour que votre chien puisse « mordre la vie à pleines dents » le plus longtemps possible, il est important de se préoccuper dès son plus jeune âge de sa santé buccodentaire.

Pourquoi faut-il prendre soin de la bouche de votre chien ?

Les conditions de vente des animaux domestiques

Portrait of Jack Russell terrier puppy and burmese kitten on a white backgroundDepuis le 1er janvier 2016, une déclaration à la Chambre d’Agriculture devient obligatoire dès le premier chiot ou chaton vendu.

Les nouvelles conditions de vente des chiens et chats

Avant l’adoption de cette loi, les conditions requises à la vente de chiots et de chatons étaient les suivantes :

– Animaux âgés de plus de 8 semaines
– Identification des animaux par tatouage ou puce électronique
– Délivrance d’un certificat de cession vétérinaire